ISMAEL GUEDI

La préparation physique avec Oxypulse

pour se donner toutes les chances de réussite aux tests physiques militaires !


 

BIENVENUE

Voici le premier mot que je souhaite vous adresser comme point de départ d’une future collaboration sportive !

Alors bienvenue et aussi félicitation car si vous lisez ces quelques mots c’est que vous avez réussi à vous hisser jusqu’au site oxypulse.fr dans les méandres d’internet !

Et ça c’est une première vraie preuve de motivation !

MOTIVATION !

Voici le deuxième mot que je voudrais que vous reteniez !

De la motivation, il va vous en falloir pour parvenir à exercer le métier de haut vol que vous avez choisi dans l’armée ! mais pas seulement …

Il vous en faudra également si vous décidez de vous former avec Oxypulse car il est important de le préciser : nous ne faisons aucune propagande pour l’armée afin de gonfler les rangs !

Nous nous adressons uniquement à des candidats motivés qui formulent le souhait d’intégrer l’armée et particulièrement des métiers qui exigent un niveau physique et sportif de haut niveau.

Nos candidats veulent intégrer les élites alors ils font appel à nous pour les accompagner dans leur préparation physique.

PREPARATION PHYSIQUE !

Voici le troisième mot qui me semble essentiel !

En 2005 j’étais mois même candidat au poste de moniteur d’entraînement physique militaire et sportif dans la marine nationale et j’aurais voulu à ce moment là bénéficier d’un accompagnement dans la préparation physique aux épreuves.

Plus tard lorsque je faisais passer les tests en école je me suis rendu compte que les jeunes étaient parfois mal préparés : pas d’accès au différents agrées, pas de conseils sur les exercices, gestes et postures, aucune connaissance de leur niveau et de leur capacités réelles.

Bref beaucoup trop de déçus qui devaient attendre un an avant de se présenter à nouveau !

Oxypulse a pour objectif de vous soutenir à travers des conseils que vous trouverez sur ce site mais aussi par les stages organisés à Marseille !

Sportivement

Ismaël GUEDI

Les commentaires sont clos.